Lundi 7 juillet 2014 1 07 /07 /Juil /2014 00:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D O U X ,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      L E S    M O T S    D O U X . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tulipes-mots-doux-s.jpg

 

                                                                                         Avril 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je te donne l'éclat des joies et des chagrins,

des yeux qui regardent et voient,

qui embrassent et jouissent...  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous disais que la main

j’allais mettre sur votre sein...
 

Le voulez-vous permettre ?

Ne fuyez pas sans parler !


Je vois bien, à vos regards,

que vous le voulez bien...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux fragiles libellules bleues au sommet d'un jonc,

Un nénuphar bien ouvert et puis quelques grenouilles...

 

Pieds nus dans la rosée, une petite robe blanche...

Premiers soubresauts du désir, légère odeur de mouille...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu vas nue,

constellée d'échardes

secrète, tiède et disponible,

attachée au sol indolent...

A te mordre,

les jours grandissent... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 


Je parle de toi, 

de tes seins 

à l’avant-garde des prairies,

de l’eau claire,

de tes seins endormis

et des rives qu’elle noie...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’été, l’hiver, je t’ai vue,

Dans ma maison, je t’ai vue,

Entre mes bras, je t’ai vue,

Dans mes rêves, je t’ai vue,

Je ne te quitterai plus...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je t'aime chaque jour

sous le soleil et la chandelle...

 

Je t'aime de tout mon souffle, 

 de tous mes rires, 

 de toutes les larmes de ma vie...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque la nuit,

les amoureux s'embrassent,

les étoiles en sont jalouses...

 

Car, sous leurs cils,

naissent de petites étincelles...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une perle plus grosse que les autres,

argentine et allongée,

luisait entre ses deux seins,

comme un croisssant de lune

entre deux nuages ronds...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle est supplique de tous les dons,

des connaissances, des souvenirs,

des baisers vécus et rêvés,

la jouissance qui nous a saisis...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes doigts possèdent le secret de t'éveiller,

de t'épanouir,

de te perdre, avant de t'endormir,

comme un enfant dans la forêt...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chute de reins,

Chute du rêve enfantin d'être sage...

 

 

Fesses, trône adoré de l'impudeur,

Fesses dont la blancheur divinise encor la rondeur...


Seins, double mont d'azur et de lait,

Aux deux cimes brunes,

Commandant quel vallon, quel bois sacré ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le champ, sous la brise du soir, frissonnait.

 

Notre égoïsme, dans sa cachette,

oubliait le préjudice,

sacrifiant le blé au confort de notre amour...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je t'aime de ta voix,

de tes yeux, de tes seins,

et de ma vie à toi,

toi dont les desseins sont d'aimer

celui qui t'aime tant...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les jambes nues très haut,

la grandeur folie des yeux,

au fond de la gorge,

ce peu de voix pour des bas noirs,

bon gré, mal gré...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâtonnant toujours de tout son corps

vers l'oubli de la brûlure profonde,

sa bouche trouva la bouche de l'Indien...

 

Et elle ne se souvint plus d'aucune douleur.

 

Il leur restait, avant minuit,

trente minutes...


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis elle évoque,

en des remords sans accalmies,

ces temps où rayonnait, pure,

la jeune gloire de ses amours chantées en vers

que la mémoire de l’âme

va redire aux vierges endormies...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aimons gaîment
Et franchement

 

Aimons bien fort
Jusqu'à la mort

 

Aimons drûment
Et verdement !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La double pêche de tes seins

dans la coupe de la journée...


Voici que ton ventre se lève

entre les branches du figuier...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je voudrais pas crever

Avant d'avoir usé

Sa bouche avec ma bouche

Son corps avec mes mains

Le reste avec mes yeux...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'arbre en arbre, feuille à feuille,

 

Pierre à pierre, eaux et flammes...

 

Ma main la tienne accueille,

 

Ta main la mienne accueille...


 

...Je t'aime !


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est l'extase langoureuse,

 

 C'est la fatigue amoureuse,

 

 C'est tous les frissons des bois,

 

 Parmi l'étreinte des brises,

 

C'est, vers les ramures grises,

 

 Le coeur des petites voix....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ton amour m'a appris à être triste...

 

Il y a longtemps que j'avais besoin

d'une femme qui me rende triste

 

D'une femme dans les bras de laquelle je puisse pleurer

comme un passereau

 

D'une femme qui rassemble tous mes morceaux

comme les pièces d'un cristal brisé...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle portait une robe de foulard,

chiffonnée depuis qu’elle s’était assise.

 

Je ne pus m’empêcher d’imaginer les dessins

que le cannage imprime sur la peau...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je t'aime pour toutes les femmes

que je n'ai pas connues,


Je t'aime pour tous les temps

où je n'ai pas vécu,


Pour l'odeur du grand large

et l'odeur du pain chaud...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous les yeux des filles bienheureuses

qui s'avancent, 

 les seins touchant l'onde,

l'eau pure des ruisseaux

jusqu'à sentir dans leur corps et leur âme

sans conditions et sans limites

la montée acquise du plaisir...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mademoiselle mon coeur,

mise à nu dans la dentelle,

la bouche parfumée...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle est si proche,

ton âme de la mienne,

que ce que tu rêves,

je le sais...

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur des lits moelleux,

dans mes bras, tendrement,

tu faisais s'épanouir tous tes désirs...

 

Aux rites sacrés,

jamais nous ne manquions...

 

Nous n'étons absentes

 ni pour le bosquet sacré,

ni pour la danse,

ni pour la musique...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pierre Louÿs

Elizabeth Browning

Paul Eluard

Nizar Qabbani

Sapphô

Rûmî

Georges Bataille 

Andreas Embirikos

Raymond Radiguet

Alfred Jarry

René Guy Cadou

André Verdet 

Gustave Kahn

Emily Swindale

Ronsard 

Boris Vian

       Tüzes Balint

Maram al-Masri

Réné Char

Paul Verlaine

Louis Scutenaire

      Edmond Jabès

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A suivre...                    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                 

 

Une précision importante :    Hop !                    

 

 

 



Les mots doux, tome 1 :    Clic !    

 

 

 

 

 

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Créatrices / Créateurs - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 14 commentaires
Dimanche 6 juillet 2014 7 06 /07 /Juil /2014 03:55

 

Emily Swindale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

M O R N I N G

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         I N    T H E    C O U N T R Y S I D E . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

barque-bougies-s.jpg

 

                                                                                   John William Waterhouse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Morning in the countryside...

 

 


 

Une vieille barque endormie dans les roseaux,

 

Un pinson matinal dans les saules,

 

Trois iris délicats au bord de l'étang,

 

Silence... le soleil miroite...

 

 

 

Derrière la colline fleurie,

 

le tintement lointain de l'abbaye de Shrewbury...

 

Prières du matin...

 

 

 

Deux fragiles libellules bleues au sommet d'un jonc,

 

Un nénuphar bien ouvert et puis quelques grenouilles...

 

Pieds nus dans la rosée, une petite robe blanche...

 

Premiers soubresauts du désir, légère odeur de mouille...

 

 

 

 

 

 

              Emily Swindale

 

Anthologie de la poésie romantique anglaise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'autres textes d'Emily Swindale ?

 

 

          Clic !   et   Zoom !

 

 

 

 

 

 


 

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Mots des autres - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 3 juillet 2014 4 03 /07 /Juil /2014 05:43

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

U N E    N U I T

 

 

 

 

 

 

S O U S    L' A T T E N T E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

carre-faience-Ispahan-s.jpg

 

 

                                                                                   Mars 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prière du vendredi

 

 à l'ombre des minarets...

 

 

 

Traditions séculaires,

 

  offrandes et hospitalité...

 

 

 

Faïences bleues,

 

  arabesques délicates...

 

 

 

Un thé à la menthe,

 

  une nuit sous la tente....

 

 

 

Savants motifs au henné,

 

doigts agiles, sincérité désarmante,

 

   bouche entrouverte et lèvres accueillantes...

 

 

 

 

Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Ecrire ! - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 2 juillet 2014 3 02 /07 /Juil /2014 20:43

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                        Chez Ricardo Arezzo :     Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Créatrices / Créateurs - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 1 juillet 2014 2 01 /07 /Juil /2014 18:30

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L O O P

 

 

 

 

 

 

 

 

 E N    B R E T A G N E 

 

 

 

 

 

 

 

Juin 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

coucher-1-sept-iles-s.jpg

 

 

 

 

      Sept Îles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

herbes-toulvern-s.jpg

 

 

Toulvern

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dune-erdeven-2-s.jpg

 

 

Erdeven    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 3-bateaux-berder-s-copie-1.jpg

 

 

Île de Berder

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loctudy-1-s.jpg

 

 

 

Loctudy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pointe-de-la-torche-s.jpg

 

 

Pointe de la Torche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

trinite-1-s.jpg

 

 

La Trinité sur Mer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

article Jakes s

 

 

 

Un témoignage sonore sur

 

Pierre Jakes-Hélias

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vitrail-1-St-corentin-s.jpg

 

vitrail-2-Quimper-s-copie-2.jpg

 

 

Cathédrale St Corentin

 

Quimper

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                          à suivre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Tranches de ma vie - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Mardi 1 juillet 2014 2 01 /07 /Juil /2014 08:39

 

 

Ce qu'Omar a confié à Loop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

O M A R    K H A Y A M

 

 

 

 

 

 

Poète persan


1048 / 1131

 

 

 

 

 

 

 

 

 

omar-khayyam-and-saqi-s.jpg

 

                                                                                                   Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd'hui, c'est vendredi, le jour sacré...

 

Puisque le verre est interdit,

bois le vin directement à la carafe !

 

Les jours de la semaine,

bois et fais la fête !

 

Le vendredi,

puisque c'est le premier des jours,

bois double !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Triste est le cœur

 

où il n'y a pas le feu !

 

En détresse est le cœur

 

qui n'est pas aimé d'une Jolie !

 

Et, si un jour tu passes un jour sans vin,

 

il n'y aura pas plus perdu

 

que ce jour-là !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que l'on fasse le mal ou le bien,

 

le bien ou le mal, quand c'est notre destin,

 

tous nos actes ne nous sont pas dictés par le Ciel...

 

 

Car le ciel est, lui-même,

 

encore plus impuissant que nous

 

à trouver son propre chemin !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie d'Omar Khayam ?

 


Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 livre-omar-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un dossier de

 

la Revue de Téhéran :

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poesie-persane-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                       à suivre...

 

 

 

 

 

 

Loop et la poésie persane :   Hop !


 

 

Loop en Iran :    Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Rencontres - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 29 juin 2014 7 29 /06 /Juin /2014 21:56

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    L E G E R    M U R M U R E

 

 

 

 

 

 

 

 

            S O U S    L A    N E I G E . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

پچ پچ مبهمی زیر برف

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fleur-insecte-s.jpg

 

                                                                                Juin 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les yeux de nos mondes intérieurs

 

Ne savent pas mentir.

 

     Léger murmure sous la neige...

 

 

 

 

Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

چشمهای درونمان

 

نمی توانند دروغ بگویند

 

زمزمه ای آرام در زیر برف .

 

 

 

شعری از : پنه لوپه استرلا_پَز

 

برگردان : میهن

 

 

 

 

 

En fârsi grâce à

 

Mihan Tari


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

چشم دنیای درونمان

 

دروغ نمی داند

 

... پچ پچ مبهمی زیر برف

 

 

 

 

 

En fârsi grâce à

 

Mahsa Ghaemi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Babel - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 26 juin 2014 4 26 /06 /Juin /2014 00:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L E S    H I S T O I R E S    D E    L O O P 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

E N    F Â R S I

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 داستان های لوپ به زبان پارسی

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

shah_mosquee_ispahan-s.jpg

 

                                                                                                            Image internet

 

 

La mosquée du Shah

Ispahan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Textes de

 

Pénélope Estrella-Paz

 

très aimablement traduits

 

en fârsi

 

par mes amis iraniens et iraniennes.

 

 

Grand merci !

 

 

 

Cunault-v-v.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je marchais dans la rue...

 

J'ai rencontré Dieu.

 

Il ne m'a pas reconnue.

 

 

 

 

 

در خیابان راه می‌رفتم

 

به خدا برخوردم

 

مرا نشناخت

 

 

پنه‌لوپ‌ استره‌له‌پز

 

 

 

 

 

      Traduction Sara Irani

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 پچ پچ مبهمی زیر برف

 

 

 

      Léger murmure sous la neige...

 

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cheveux au vent



گیسوان در باد

 


 

grâce à Zahra Reasei

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les encres bleues d'Ispahan


 

 جوهرهای آبی اصفهان

 


 

grâce à Mahsa Gaemi

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les jardins d'Avicenne

 

 

grâce à Zahra Rezaei

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Maman, Maman !

 

Il y a un gros monsieur tout rouge

 

assis sur une sorte de traîneau

 

qui veut absolument me donner une DS 3D !!!

 

 

 

Résiste, mon chéri, résiste !

 

 

 

 

 

 

 

مامان ! مامان !

 

یه آقای چاق سرتاپا قرمز، نشسته توی یه جور سورتمه و

 

اصرار داره یه «نینتندوی د - اس» سه بعدی بهم بده

 

 

- مقاومت کن عزیزم! مقاومت کن!

 

 

پنه‌لُپ استرِه‌له‌پَز

 


 

 

Traduction Sara Irani


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m'en souviens,

 

quelquefois il disait :

 

 

" J'aimais votre voix de petite fille

 

quand vous couliez

 

de désir...

 

 

Ce n'était plus vous,

 

   c'était vraiment vous..."

 

 

 

 

 

 

 

به یاد می آورم

 

گاه که می گفت:

 

صدایت را دوست می داشتم

 

دخترکی که غرق در آرزو بودی

 

این دیگر تو نبودی

 

به راستی تو بودی.

 

 

پِنه لوپه استرلاپَز

 

 

 

Traduction Mihan Tari


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous le parapluie..

 

 

En persan,


grâce à Asal Em

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fille de l'Egée.

 

Crépuscule,

elle survole les Météores.

 

Aurore,

elle effleure les violons de Chagall...

 

 

 

 

 

دخترِ اِژه

 

گرگ و میش ِ غروب

 

او برفرازِ‌ سنگ‌های آسمانی پرواز می‌کند

 

سپیده

 

سرانگشتانش را به ویلون‌های شاگال نزدیک می‌کند

 

پنه‌لوپ استره‌له‌پز

 

 

 

 

En persan,


grâce à Sara Irani

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 On m'a dit que tout était possible...

 

Dois-je le croire ?

 

 

 

 

 

 

...بهم میگن هر چیزی ممکنه

 

باید آیا باور کنم ؟

 

 

 

 

En fârsi

 

grâce à Mohamad Ezatpour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jus de mandarine

 

Mes lèvres sont mouillées

 

Rêve bleu marine

 

La pluie dans le jardin, flic floc sur la jetée...

 

 

 

 

 

آبِ نارنگی و

 

لب های خیسِ من

 

رویای سرمه ای

 

باران در باغ و

 

چکاچک روی اسکله

 

 

 

 En persan,


grâce à Sara Irani

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est le temps de l'attente

 

La libellule se fait belle

 

Un nuage repasse sa chemise

 

Une petite laine, une petite brise

 

J'ai croisé une hirondelle

 

C'est le temps de l'attente...

 

 

 

 

 

فصل انتظار است

 

چه زیبا شده سنجاقک!

 

ابری بلوزش را اتو می‌کِشد

 

تکه پشمی در آسمان، نسیمی ملایم

 

به پرستویی برخوردم

 

فصلِ انتظار است...

 

پنه‌لوپه استرَلاپاز

 

 

 

 

 En persan,


grâce à Sara Irani

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Balcons de la mémoire

 

Deux colombes se posent

 

La lune se balance...

 

 

 

 

 

 

بر بالکن‌های خاطره

 

دو ستون نهاده‌اند

 

ماه بر آن‌ها تاب می‌خورَد

 

 

 

 

 En persan,


grâce à Sara Irani

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je l'aime...

 

 

...من او را دوست دارم

 

 

 

 

 

En fârsi

 

grâce à Masoud Sanjarani



 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Je pense à Marie...

 

 

En fârsi

 

grâce à Zahra Rezaei

 

 

 

Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La coulée douce

 

 

 En fârsi

 

grâce à Mihan Tari

 

 

Clic !

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une musique envoyée par Mohamad

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le premier tome,

      c'est par ici :     Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Babel - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 25 juin 2014 3 25 /06 /Juin /2014 19:26

 

 

 

 

 

 

 

 

                                 Clic !

 

 

 

 

 

 

 

Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Bouteilles à la mer - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 23 juin 2014 1 23 /06 /Juin /2014 09:20

 

 

Emily Swindale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

S M E L L    O F    T O A S T 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rob-Hefferan-3-s.jpg

 

                                                               Rob Efferan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Smell of toast...

 

 

 


 

La cuisine sentait bon le pain grillé.

 

La bouilloire ronronnait tranquillement, sur le côté...

 

Jasmine tea...

 

 

 

Par la bow-window, le soleil, oblique et matinal,

 

venait juste de lécher les mugs

 

en porcelaine blanche de Royal Worcester...

 

 

 

C'est le moment qu'il choisissait souvent

 

pour lui prendre la main,

 

l'inviter à se lever doucement de sa chaise

 

 

 

et la contraindre tendrement à s'allonger,

 

comme elle était,

 

sur le tapis,

 

 

 

alors que la bouilloire continuait à cracher

 

gentiment ses petits jets de vapeur...

 

Jasmine tea...

 

 

 

 

 

            Emily Swindale

 

 

 Anthologie de la poésie romantique anglaise 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Voluptés - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Waou ! Le blog de Pénéloop !


A l'Orée
         des peut-être...



 On m'a dit
     que tout était possible...

          Dois-je le croire ?


               Pénéloop
 

 

 

L'Orée, le livre cadeau !

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic ! 

 

Le divin coquin livre !

 

 

 

 

 

cage soakette s

 

 

La marguerite des Possibles !

 

Dring !

 

 

 

Magic potion !!!


    J'écoute
            en
                boucle...

 

 

Alan Stivell

Suite Sudarmoricaine

 

 

Qui ? Moi ?

.
Loop

 ( l'héroïne )



image-facebook-s.jpg

Pénélope Estrella-Paz

( l'auteure )




Sur facebook :


Mots d'Elles...



 
            " M'efforcer
           de déchiffrer
             vos secrets... "
    

             
    Khalil Gibran
                                " lettres d'amour "


                                 
drapeau-tibet-s.jpg


anti_

M'écrire ?

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !

Images Aléatoires

  • portrait de Dende O s
  • p-n--bono-3-s--s.jpg
  • mam-2-s.jpg
  • anc-s-2.jpg
  • fenêtre Boubat s
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés